Théâtre Vidy Lausanne

Théâtre Vidy Lausanne

| TEATRO | ESPAÑA | LAUSANA |

Romances inciertos, un autre Orlando

— Du 12 au 15 décembre 2018, durée 1h10, Pavillon, Théâtre Vidy Lausanne

 

18vidy orlando521

 

Le danseur et chanteur François Chaignaud et un quatuor baroque incarnent l’incandescente métamorphose de trois figures issues des traditions espagnoles: la Doncella Guerrera, partie à la guerre sous les traits d’un homme, le voluptueux San Miguel de Garcia Lorca et la Tarara, gitane androgyne.

Entre concert et récital, entre théâtre et danse, Romances inciertos, un autre Orlando est comme un souvenir d’opéra-ballet autour d’un personnage à éclipses qui s’absente pour renaître sous les traits d’une femme, ailleurs, dans l’espace et dans le temps. Il puise son inspiration dans le répertoire traditionnel espagnol de thèmes musicaux et de figures reprises et réinterprétées aux cours des siècles. Jouées sur scène par un quatuor baroque, les musiques passent d’une instrumentation à une autre, évoquant les mutations infinies des arts et des sociétés, entre héritage et appropriation.

Elles sont ici le paysage intérieur et sonore de trois figures poétiques et théâtrales incarnées par François Chaignaud, saisissant chanteur baroque et danseur virtuose autant que sauvage, inlassable explorateur de métamorphoses. Sa danse et son chant donnent vie à des personnages aux identités troubles et contraints de jouer des rôles qui ne sont pas les leurs. La Doncella Guerrera, jeune fille partie à la guerre sous les traits d’un homme, le San Miguel du poète García Lorca, archange voluptueux et objet de dévotion, et la Tarara, gitane andalouse qui, après un amour déçu, oscille entre mysticisme et séduction, cachant une secrète androgynie.

Dans le dialogue délicat entre danse et musique, Romances inciertos relie la renaissance perpétuelle de ces personnages – qui n’ont d’autre choix que de transformer le réel à la mesure de leur désir – et la mutation continue de motifs musicaux traditionnels. Au centre, le corps du danseur, tendu entre les artifices de l’apparence et le geste au présent, raconte une épopée dont les métamorphoses incessantes n’assouvissent jamais la quête d’un idéal.

Le danseur et chanteur François Chaignaud et un quatuor baroque incarnent l’incandescente métamorphose de trois figures issues des traditions espagnoles: la Doncella Guerrera, partie à la guerre sous les traits d’un homme, le voluptueux San Miguel de Garcia Lorca et la Tarara, gitane androgyne.

Romances inciertos

Romances inciertos inventa una forma escénica que hace dialogar la música, el canto y la danza reuniendo cinco intérpretes sobre el escenario. A través de partituras coreográficas y vocales, François Chaignaud encarna una forma ambigua alrededor de figuras paradójicas del folclore español. Cuatro solistas procedentes de agrupaciones de música antigua y folclórica le acompañan. Construida al estilo de la ópera o la epopeya, esta pieza desvela, en varios actos, multitud de transformaciones.

| théâtre vida |