16visionsdureel521x89


| CINE | DOCUMENTALES |

Visions du réel 2016: CHILE invitado de honor

El festival suizo de cine documental «Visions du réel», presenta a CHILE en su Focus 2016:
Una imagen de «El salvavidas» de la chilena Maite Alberdi ilustra esta 47e edición del Festival. Este banner [↑] ocupará nuestro «Edito Raum» de la newsletter «especial cine» de enero 2016. 

El salvavidas / The Lifeguard de Maite Alberdi, 64 minutes, Chili – Errante Producciones
Sous le soleil de l'été chilien, on observe le quotidien de Mauricio, sauveteur dans une station balnéaire. Au fil des rencontres avec les vacanciers, on découvre l’engagement du personnage pour son travail mais aussi les diverses réalités des protagonistes. La plage se transforme ainsi en un microcosme aux airs tragicomiques 

 

cine salvavidas600x338

 

 

 

barisone luciano150x150Luciano Barisone: Un «salvavidas» peut devenir le symbole d’une vision et d’une mission

Interview à Luciano Barisone, directeur du Festival «Visions du réel» par Luis Vélez Serrano de PuntoLatino

 

— Monsieur Barisone, nous avons vu que le Chili sera l’invité d’honneur du Focus 2016 du Festival «Visions du réel» et nous nous réjouissons. Quels ont été les critères de ce choix?

— Depuis cinq ans, dans l’esprit d’une efficace collaboration avec la DDC (Direction du Développement et la Coopération organe du Département fédéral des affaires étrangères en charge de la coopération internationale), Visions du Réel organise un Focus, consacré à la production documentaire contemporaine d’un pays du Sud ou de l’Est du monde. Après la Colombie, la Bosnie, le Liban, la Tunisie et la Géorgie, le Chili est maintenant à l’affiche de notre Festival. Le Focus a un double objectif: d’un côté, avec la sélection d’une quinzaine de titres, il veut présenter une panoramique de la plus récente production documentaire du pays, de l’autre, avec le Focus Talk et le pitch de cinq projets, il veut favoriser les échanges de coproduction entre ce pays et les pays européens; et notamment avec la Suisse. Le Chili n’est pas seulement un pays immense en longitude, avec une incroyable variété de paysages. C’est aussi un pays en forte évolution socio-économique, avec une histoire marquée par des moments tragiques. Et surtout, de notre point de vue, c’est un pays qui montre une grande effervescence dans sa production documentaire: ce qui assure à notre sélection une belle variété de regards de cinéma.

 

— C’est une image tirée de «El salvavidas» de Maite Alberdi (Chile) qui a été retenue pour illustrer la 47e édition du Festival. Quelle est la signification de cette image? Quel sens voulez-vous transmettre au public?

— Le choix de cette image en tant qu’affiche de l’édition 2016 de Visions du Réel a plusieurs raisons. Tout d'abord elle représente le Focus. Depuis cinq ans nous avons toujours choisi une image d’une section du festival pour en représenter l’édition: les trois premières années c’était une image d’un film présenté dans le cadre d’un Atelier, consacré à un cinéaste; l’année passée c’était une image tirée de More de Barbet Schroeder, notre Prix Maitre du Réel 2015. Cette année, avec l’image tirée de El salvavidas de Maite Alberdi, on met en évidence le Focus. Mais il y a d’autres raisons. Nos choix sont toujours liées à l’idée de la «vision», tandis que le festival est là pour aller «au secours» des films, en favorisant leur présentation aux professionnel et au public. Voilà donc comment un «salvavidas» peut devenir le symbole d’une vision et d’une mission.

 

— Pouvez-vous nous dévoiler les principaux films latino-américains, espagnols et suisses de l’édition 2016 de «Visions du réel»?

— Notre attention à la production latino-américaine (hispanophone et lusophone) ainsi qu’à celle espagnole et suisse est constante. Aussi cette année une grande quantité de films en provenance de ces pays sera donc présente au Festival. Mais pour l’instant je ne peux rien dévoiler parce que nous sommes en plein milieu de notre procédé de sélection, qui s’achèvera la première semaine de février.

 


 

Le Chili sera l'invité d’honneur du Focus 2016 de Visions du Réel. Au programme: 15 documentaires contemporains et 5 projets de films à découvrir en avril prochain

Le Chili sera l’invité d’honneur du Focus 2016 de Visions du Réel. En collaboration avec la Direction du développement et de la coopération (DDC) de la Confédération et l’Association de promotion du cinéma ChileDoc, la section Focus Chili mettra en lumière le haut niveau de la production chilienne, son intérêt pour les thématiques environnementales, politiques et sociales.

15 documentaires contemporains seront présentés au grand public durant le Festival (15-23 avril 2016) et une journée Focus Talk, centrée sur la production particulière de ce pays aura lieu le 19 avril 2016. 5 projets de films en cours de développement seront alors présentés par les réalisateurs et producteurs chiliens invités. Au terme de cette journée spéciale, le projet le plus prometteur recevra le Prix visions sud est, doté d’un montant de CHF 10'000.

 

Le Chili: territoire de contrastes

"L'effervescence du Chili a donné lieu à une multiplicité de formes narratives et à un véritable foisonnement de cinéastes", souligne Luciano Barisone, Directeur du Festival. Pays de contrastes, le Chili s’étend entre les Andes et l'Océan Pacifique, sur une longitude de 4'270 kilomètres. L'histoire du pays fait écho à ses paysages tourmentés. Les exactions commises sous la dictature Pinochet et le génocide des Amérindiens sont régulièrement évoqués à travers le cinéma chilien. Depuis le retour de la démocratie au pouvoir, le documentaire est devenu l'instrument fondamental de réflexion du pays sur lui-même. Ainsi, le motif de la mémoire s’inscrit en arrière-fond des créations cinématographiques. De nouvelles sociétés de production naissent, des professionnels se forment dans des écoles au Chili comme à l’étranger. Depuis plusieurs années, des institutions publiques soutiennent la production cinématographique.

 

FILMS
Daughter de María Paz González, 73' (Chili/Pérou – María una vez, Blume, Panchito Films, Carapulkra)
The Lifeguard (El salvavidas) de Maite Alberdi, 64' (Chili – Errante Producciones)
The Chilean Building de Macarena Aguiló, 99' (Chili/France/Cuba/Hollande – Aplaplac Producciones, Les Films d'Ici, ICAIC)
The City of Photographers de Sebastián Moreno, 80' (Chili – Películas del pez)
White Death de Roberto Collío, 17' (Chili – Isabel Orellana Guarello, Araucaria Cine)
Land of Water de Carlos Klein, 80' (Chili – CKFilms)
Ultraman de Cristian Leighton, 75' (Chili – Surreal Películas de la realidad)
The Burn de René Ballesteros, 60' (France/Chili – LE FRESNOY-René Ballesteros)
Genoveva de Paola Castillo, 68' (Chili – Errante Producciones)
News de Bettina Perut, Iván Osnovikoff, 80' (Chili – Perut, Osnovikoff)
El mocito de Marcela Said, 70' (Chili – Icalma Films)
Calle Santa Fe de Carmen Castillo, 89' (Chili/France – Les Films d'Ici, Serge Lalou-Parox, Sergio Gandara - Les Films de la Passerelle, Christine Pireaux, INA – Love Stream)
Arcana de Cristóbal Vicente, 83' (Chili - Cristóbal Vicente)
A Tale of Love, Madness and Death de Mijael Bustos, 22' (Chili – Luminaria)
New Year de Cristóbal Valenzuela, 14' (Chili – MOLTAR)

 

PROJETS DE FILMS
Los Reyes de Bettina Perut, Iván Osnovikoff (Chili/Pérou – Osnovikoff, Maite Alberdi)
Petit Frère de Roberto Collío, Rodrigo Robledo (Chili – Araucaria Cine, Isabel Orellana Guarello)
Patagonian Poiesis de Carlos Klein (Chili – CKFilms)
La Causa de Macarena Aguiló (Chili – El Espino Films, Amalric de Pontcharra)
The Last Journey of a Nomad de Mijael Bustos (Chili – Palenque Producciones, Paula Talloni)

 

Images et synopsis de tous les films et projets sélectionnés ...

 

| visions du reél | 

 

16visionsdureel af400x566


Directorio

Clientes

Partners

REDES SOCIALES

Facebook Grupo

Facebook Página
X

Copyright

It is forbidden to copy any content of this website!