| CINE | LATINOAMERICA - SUIZA |

Opération Libertad (Nicolas Wadimoff, Suisse 2012)

— en Suisse Romande dès le 30.05.12. | Cannes 2012 —

Fribourg: Rex Cinemotion
Genève: Les Scala
Lausanne: Pathé Galeries

En avril 1978, les membres du Groupe Autonome Révolutionnaire (GAR) s'attaquent à une grosse banque zurichoise. Leur but est de prouver la collusion entre le système financier helvétique et les dictatures latino-américaines. Ils filment l'intégralité de leur action. Les GAR obtiennent la confession du directeur de la banque, mais pas celle du passeur d'argent paraguyen, qui refuse de collaborer.

Faut-il liquider ce lieutenant-colonel des services secrets de la dictature? Le prendre en otage? Et que faire de l'énorme somme volée à la banque? Un casse-tête suisse. Et toujours cette question, lancinante et éternelle: la fin justifie-t-elle les moyens? Trente ans ans plus tard, les cassettes vidéos relatant la totalité de l'opération réapparaissent... et posent une nouvelle question: la fin, c'était quoi, déjà?

Source: filmcoopi


En 1978, les GAR - un groupe clandestin de la scène autonome genevoise - braquent une agence zurichoise de la banque SBS/SBG. Par l’entremise d’une camarade chilienne, employée comme femme de ménage au sein de la banque, le groupe apprend qu’un agent de la dictature paraguayenne apportait de l’argent sale à Zurich. Les GAR enlèvent alors l’agent et emportent plusieurs millions de francs. Un étudiant en art filme l’ensemble de l’opération avec une des premières caméras vidéo. Les GAR entendent démontrer la collusion entre le système bancaire helvétique et les dictatures et, pour ce faire, se dévoilent aux médias. Mais ces derniers, autant que la banque et la police, nient l’existence du braquage. 30 ans après, les cassettes vidéos que l’on croyait disparues réapparaissent.

Source: artfilm 





Directorio

Clientes

Partners

REDES SOCIALES

Facebook Grupo

Facebook Página
X

Copyright

It is forbidden to copy any content of this website!