16montreux jazzfestival600x223

 

| MONTREUX JAZZ FESTIVAL 2016 |

Montreux Jazz Festival 2016

— 01 au 16.07.2016, Montreux

 

 

 AUDITORIUM STRAVINSKI

16brazilian dream600 


10.07 Brazilian Dream

Pionnier en la matière au cœur carioca transi, le Festival a depuis ses premières années toujours accordé une grande importance à la musique brésilienne. Au fil des ans, les plus prestigieux représentants du genre ont donné à Montreux de mémorables concerts, jusqu’au bout de la nuit... A l’occasion de la 50e édition, le Festival propose une soirée unique avec un plateau d’artistes multi générationnel tout simplement exceptionnel. La chanteuse et multi-instrumentiste Ana Carolina partagera la scène avec la reine du forró Elba Ramalho, l’ambassadeur du choro Hamilton de Holanda et son célèbre bandolim, ainsi que l’un des plus éminents artistes de la musique populaire brésilienne, l’immense Ivan Lins qui a composé pour les plus grands noms de jazz et enregistré près de 40 albums depuis 1970. Le grand João Bosco, chanteur emblématique, chantre de la fusion des genres et compositeur d’Elis Regina, retrouvera la fille de cette dernière, Maria Rita et ses huit Latin Grammy Awards. Le roi de la samba Martinho da Vila, auteur d’une impressionnante discographie après 50 ans de carrière, et Vanessa da Mata, merveilleux phénomène brésilien révélé en 2009 par son duo Boa Sorte/Good Luck avec Ben Harper, viennent compléter cette affiche 100% auriverde. La Stravinksi s’apprête à vibrer comme jamais au rythme des sonorités brésiliennes !

 

16montreux brasil600x300

 

16montreuxbr boat600x300

BRAZIL BOAT. Samedi 09.07., départ 15h00, arrivée 18h35, Prix CHF 65.–

DIANA MIRANDA, VALERIA EVA, NAPALMA, JOSILDO SÀ, DJ LIVIA, BATUCADA SOM BRASIL

 

 

10.07 Angélique Kidjo and Friends

Lauréate d’un 3e Grammy Award en février pour l’album Sings, Angelique Kidjo est l’une des plus grandes artistes du continent africain. La chanteuse béninoise a débuté sa carrière en 1981 avec l’album Pretty, avant de connaître une reconnaissance internationale lui permettant de collaborer avec Peter Gabriel, Carlos Santana, Bono ou Herbie Hancock. Tout au long d’un riche parcours discographique, l’artiste n’a cessé de croiser les influences musicales de son Bénin natal avec le funk, le jazz, le R&B ou les rythmes brésiliens. Surnommée « La Première diva de l’Afrique », Angelique Kidjo est une infatigable performeuse dotée d’une voix et d’une verve élévatrices. Fidèle amie de Claude Nobs et du Festival depuis 30 ans, elle saura comme personne embraser Montreux pour ce jubilé. A l’occasion de ce concert exceptionnel, Angelique Kidjo sera entourée de quatre artistes de choix: la chanteuse nigériane Asa, gagnante du Prix Constantin pour son premier album paru en 2007, la danseuse, chanteuse et percussionniste ivoirienne Dobet Gnahoré, lauréate d’un Grammy Award en 2010, l’artiste portugaise Lura, ambassadeur de la musique du Cap-Vert à travers le monde depuis 20 ans, et enfin le Trio Teriba, originaire du Bénin, auteur d’une superbe polyphonie accompagnée de percussions et danses.

 

 


MONTREUX JAZZ CLUB

 

ortiz aruan trio600

02.07 Aruán Ortiz Trio (Cuba)

Installé à Brooklyn depuis plusieurs années, Aruán Ortiz est un pianiste et joueur d’alto cubain couronné par de nombreux prix internationaux. Ses compositions incorporent aussi bien de la musique classique que des rythmes cubains ou de l’avant-garde jazz. Considéré par le magazine Downbeat comme l’un des musiciens les plus enthousiasmants et polyvalents du moment, il a composé des BO de films et de nombreux morceaux pour des orchestres et compagnies de danse. Après des albums solo et des collaborations avec Wallace Roney, Steve Turre et Esperanza Spalding, Aruán Ortiz a publié en janvier Hidden Voices, à la tête d’un trio composé de Eric Revis à la contrebasse et de Gerald Cleaver à la batterie. Musicien passionnant et prometteur, Aruán Ortiz est à découvrir au Club en première partie du grand Randy Weston.

 

rodriguez alfredo600

07.07 The Alfredo Rodriguez Trio

Réunion dans cette même soirée au Club de trois prodiges de la musique, habitués du Festival, ces concerts proposés par Quincy Jones sont uniques. Originaire du Cameroun, le chanteur compositeur Richard Bona mène depuis plus de 20 ans une carrière internationale, de Paris à New York, des studios d’enregistrement aux plus grandes scènes. Le musicien a joué aux côtés de Pat Metheny, Stevie Wonder, Herbie Hancock, Paul Simon ou Chick Corea. Adulé par ses pairs et considéré comme l’un des meilleurs bassistes au monde, Richard Bona a donné au jazz et à la musique africaine un métissage encore plus universel. Protégé de Quincy Jones, le cubain Alfredo Rodríguez est le nouveau prince du piano jazz. Révélé au monde lors d’un concert au Festival il y a dix ans, le musicien vit aux Etats-Unis depuis 2009 et a sorti son troisième album Tocororo en mars, toujours produit par le grand Quincy. Le pianiste de génie y convie notamment Ibrahim Maalouf, Ibeyi et Richard Bona. Agé de seulement 21 ans, Jacob Collier est l’un des musiciens les plus étonnants du moment. Depuis fin 2011, le multi-instrumentiste londonien partage ses vidéos, impressionnantes performances musicales sans frontières. Soutenu par Quincy Jones et Herbie Hancock, Jacob Collier travaille désormais avec des orchestres, anime des masterclasses et multiplie les collaborations artistiques en attendant son premier album prévu cet été.

 

bona richard600

07.07 Richard Bona and the Mandekan Cubano (Cuba)

Réunion dans cette même soirée au Club de trois prodiges de la musique, habitués du Festival, ces concerts proposés par Quincy Jones sont uniques. Originaire du Cameroun, le chanteur compositeur Richard Bona mène depuis plus de 20 ans une carrière internationale, de Paris à New York, des studios d’enregistrement aux plus grandes scènes. Le musicien a joué aux côtés de Pat Metheny, Stevie Wonder, Herbie Hancock, Paul Simon ou Chick Corea. Adulé par ses pairs et considéré comme l’un des meilleurs bassistes au monde, Richard Bona a donné au jazz et à la musique africaine un métissage encore plus universel. Protégé de Quincy Jones, le cubain Alfredo Rodríguez est le nouveau prince du piano jazz. Révélé au monde lors d’un concert au Festival il y a dix ans, le musicien vit aux Etats-Unis depuis 2009 et a sorti son troisième album Tocororo en mars, toujours produit par le grand Quincy. Le pianiste de génie y convie notamment Ibrahim Maalouf, Ibeyi et Richard Bona. Agé de seulement 21 ans, Jacob Collier est l’un des musiciens les plus étonnants du moment. Depuis fin 2011, le multi-instrumentiste londonien partage ses vidéos, impressionnantes performances musicales sans frontières. Soutenu par Quincy Jones et Herbie Hancock, Jacob Collier travaille désormais avec des orchestres, anime des masterclasses et multiplie les collaborations artistiques en attendant son premier album prévu cet été.

 

gonzalez jose600 

07.07 José González (Argentina)

Délaissant son groupe Junip après deux albums et une tournée mondiale, José Gonzáles revient avec sa troisième pépite solo. Paru en hiver 2015, Vestiges & Claws permet à ce chanteur folk d’aligner de magnifiques chansons acoustiques, avec la délicatesse qui caractérise sa musique. Simplement accompagné de sa guitare, l’artiste originaire d’Argentine vivant à Göteborg poursuit une exploration sonore marquée par le minimalisme, loin des débuts au sein de formations beaucoup plus rock. Après diverses collaborations dont plusieurs BO de films, José Gonzáles vient pour la première fois au Festival. Mélodies épurées et charme scénique garantis au Lab.

 

martins pedro600

09.07 Pedro Martins (Brasil)

Dernier né des projets de la Montreux Jazz Artists Foundation, la Montreux Jazz Academy permet depuis 2014 aux gagnants des trois concours, solo piano, guitare et voix de se retrouver chaque automne à Montreux, pendant une semaine, sous les ailes de leurs présidents de jurys et mentors prestigieux tels Lee Ritenour, Charles Lloyd, Al Jarreau ou Patti Austin. Cette soirée spéciale permet de retrouver deux mentors de l’édition 2015, Yaron Herman et Ziv Ravitz, pour accompagner trois lauréats étonnants des concours 2015 : Pedro Martins, Vuyo Sotashe et Yumi Ito.

Ami du Festival, Yaron Herman est un pianiste israëlien remarqué pour son étonnante capacité d’improvisation. L’artiste de 34 ans a remporté de nombreux prix internationaux et sorti l’album Everyday en août 2015, sur lequel il retrouve son compatriote batteur Ziv Ravitz. Installé au Etats-Unis depuis 2000 et diplômé de la célèbre Berklee School of Music, le musicien est un membre régulier du Lee Konitz Quartet. Artiste très apprécié, il a travaillé avec Avishai Cohen, Hal Crook et Esperanza Spalding.

Grâce à jeu alliant technique raffinée et improvisations stupéfiantes, Pedro Martins est à 22 ans la nouvelle révélation de la guitare jazz made in Brazil. Le jeune compositeur a collaboré avec Milton Nascimento et publié son premier album Dreaming High en 2012. Son second opus, enregistré au Studio Balik et produit par Kurt Rosenwinkel, rencontré au Festival, devrait paraître dans le courant de l’année.

Vocaliste sud-africain, Vuyo Sotashe s’est imposé sur la scène jazz new-yorkaise depuis son arrivée à Big Apple en 2013. Premier Prix de la Mid-Atlantic Jazz Festival Vocal Competition en 2014, le jeune chanteur s’est déjà produit avec George Benson, Winard Harper et Israel Houghton. Sa musique très intense est inspirée par le xhosa sud-africain, le gospel et le jazz.

Native de Bâle, Yumi Ito est une pianiste de 25 ans issue d’une famille nippo-polonaise de musiciens. Après avoir donné son premier concert à Zurich âgée de huit ans, elle a étudié le chant classique et enregistré son premier album à 24 ans. L’artiste prodige a depuis tourné avec un Big Band au Japon et collaboré avec le pianiste Yves Theiler avec lequel elle propose notamment un concept rare de concert dans le noir, pour une expérience sensorielle unique. Sur scène avec ces cinq musiciens hors-norme, le batteur américain Joe Martin viendra compléter ce superbe plateau, gage de grands moments musicaux.

 

lopez nussa harold600

16.07 Harold López-Nussa Trio

Lauréat de la «Parmigiani Montreux Jazz Solo Piano Competition» en 2005, Harold López-Nussa est le sémillant représentant de la nouvelle génération de pianistes cubains. Issu d’une famille de musiciens, le prodige dont Chucho Valdès ne tarit pas d’éloges a débuté le piano et la musique classique à l’âge de 8 ans et accompagné les plus grandes figures de la musique cubaine avant de se tourner vers le latin jazz. Pianiste d’Omara Portuondo de 2008 à 2011, Harold López-Nussa n’a pour autant en rien délaissé sa carrière solo, réalisant Canciones en 2007, Herencia en 2009 et El País de las Maravillas en 2011. Talent aux multiples facettes, il déploie sur le très lyrique New Day paru en 2013 un jeu subtil et puissant d’une étonnante maturité. Artiste à l’énergie hautement communicative, Harold López-Nussa revient au Festival à la tête d’un trio composé du contrebassiste Felipe Cabrera et de son jeune frère Ruy Adrian à la batterie.

 

rubalcaba volcan600

16.07 Volcan (Gonzalo Rubalcaba, Giovanni Hidalgo & José Armando Gola)

Volcan est un projet musical lancé en 2013 par un supergroupe de latin jazz fusion constitué de quatre grands musiciens. Le bassiste Jose Armando Gola y cotoie le percussionniste Giovanni Hidalgo, collaborateur d’Art Blakey et Eddie Palmieri, ainsi que le batteur Horacio Hernandez, sideman de Carlos Santana, Roy Hargrove et Gary Burton, sans oublier la star du piano jazz qu’est Gonzalo Rubalcaba. Le prodige cubain, découvert par Dizzy Gillespie et Charlie Haden, s’est imposé depuis 30 ans grâce à une technique irréprochable et sans limite, doublée d’une impressionnante capacité d’improvisation. Le nom du projet, synthèse des quatre éléments terre, eau, air et feu, reflète la volonté des musiciens de combiner leurs talents et leur héritage musical pour atteindre des sommets.

 

| montreux jazz festival |

 


 

Directorio

Clientes

Partners

REDES SOCIALES

Facebook Grupo

Facebook Página
X

Copyright

It is forbidden to copy any content of this website!